FANDOM


L'affaire Bygmalion est un scandale politico-financier français.

Sujet de l'affaire Modifier

Bygmalion, société tenue par deux proches de Jean-François Copé, mais aussi de Jérôme Lavrilleux, cheville ouvrière des meetings électoraux de Nicolas Sarkozy, ont reconnu un système de fausses factures et de double comptabilité qui a permis à la société d'imputer à l'UMP une partie des dépenses de la campagne présidentielle de 2012 afin que celles-ci ne dépassent pas trop, en apparence, le plafond autorisé.

Évolution de l'affaire Modifier

L'enquête a été confiée le 27 juin à des juges financiers, chargés d'une information judiciaire pour "faux et usage de faux", "abus de confiance", "tentative d'escroquerie" et "complicité et recel de ces délits". L'affaire a coûté la présidence de l'UMP à Jean-François Copé.

Partie de soupçons initiaux de surfacturation de prestations rendues à l'UMP, l'affaire devient celle des comptes de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012, notamment après les déclarations de Patrick Maisonneuve, l'avocat de Bygmalion. Mais Jérôme Lavrilleux dédouane l'ancien président sur BFMTV, assurant "ne pas l'avoir informé de la situation financière de sa campagne". Pourtant, ce dernier aurait cité Nicolas Sarkozy dans un SMS envoyé à Guillaume Lambert, ancien directeur de la campagne de 2012. Le chef de l'Etat n'a pas été inquiété à ce jour, mais il peut encore être entendu.

Personnalités Modifier

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard