FANDOM


L'affaire Karachi est un scandale politico-financier français.

Sujet de l'affaire Modifier

Dans cette affaire, les juges enquêtent sur un éventuel financement occulte de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, par le biais de rétrocommissions présumées, dans le cadre de contrats d'armement. Nicolas Sarkozy était en 1995 ministre du Budget et porte-parole de campagne d'Edouard Balladur. Une note saisie lors d'une perquisition à la Direction des constructions navales (DCN) évoque le feu vert du ministre de l'époque à la création d'une société offshore, Heine, pour le versement de commissions en marge de ces contrats, légales à l'époque.

Déroulement de l'affaire Modifier

La présidence avait assuré en septembre 2011 que "s'agissant de l'affaire dite de Karachi, le nom du chef de l'Etat n'apparaît dans aucun des éléments du dossier". En février 2014, les juges en charge du volet financier de l'affaire ont estimé que les éléments receuillis pour l'enquête rendaient nécessaire l'audition de Nicolas Sarkozy comme témoin assisté, par la Cour de justice de la République (CJR). La CJR a annoncé qu'elle s'intéresserait aux rôles joués par Edouard Balladur et François Léotard.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard