FANDOM


Les attentats terroristes en France sont une série d'attaques menées sur le sol de la République française.

Attentats terroristes avant la guerre contre la terreur Modifier

Attentat de la rue Copernic (3 octobre 1980) Modifier

Une bombe dissimulée dans la sacoche d'une moto explose devant la synagogue de la rue Copernic à Paris, à l'heure de la prière fait 4 morts et une vingtaine de blessés[1].

Attentat de la rue des Rosiers (9 août 1982) Modifier

Un commando de cinq tueurs ouvre le feu et jette des grenades à l'intérieur du restaurant "Goldenberg", rue des Rosiers, en plein quartier juif de Paris. Bilan: 6 morts et 22 blessés. L'attaque, longtemps attribuée au groupe Abou Nidal, n'est toujours pas élucidée[2].

Attentat de l'aéroport d'Orly (15 juillet 1983) Modifier

L'explosion d'une bombe près des comptoirs d'enregistrement de la compagnie Turkish Airlines à l'aéroport d'Orly fait 8 morts et 54 blessés. En mars 1985, trois Arméniens sont respectivement condamnés pour cet attentat à la réclusion à perpétuité, à 15 ans et à 10 ans de réclusion criminelle[3].

Attaque de la rue de Rennes (17 septembre 1986) Modifier

Un attentat à la bombe devant le magasin Tati, rue de Rennes, dans le 6e arrondissement de Paris, fait 7 morts et quelque 55 blessés. Il s'inscrit parmi les quinze attentats (dont trois manqués) commis par le réseau terroriste pro-iranien de Fouad Ali Saleh en 1985 et 1986, et qui ont fait au total 13 morts et 303 blessés[4].

Attaque du RER (25 juillet 1995) Modifier

Une bombe explose dans une rame du RER à la station Saint-Michel, en plein coeur de Paris, faisant 8 morts et 119 blessés. Cet attentat, attribué aux extrémistes islamistes algériens, fut le plus meurtrier d'une vague de neuf actions terroristes, qui fera au total huit morts et plus de 200 blessés au cours de l'été[5].

Attentat de Port-Royal (3 décembre 1996) Modifier

Un attentat à l'explosif dans une rame du RER B à la station Port-Royal fait quatre morts et 91 blessés. Cette action terroriste à la bonbonne de gaz présente des similitudes avec la vague d'attentats de 1995[6].

Attentats liés à la troisième guerre d'Irak Modifier

Commises au nom du fondamentalisme islamiste, elles peuvent être liées à la troisième guerre en Irak[7]

Attaque à Joué-lès-Tours (20 décembre 2014) Modifier

Un homme entre la commissariat de police de la commune d'Indre-et-Loire aux cris de "Allahou Akbar" et blesse trois policiers à l'arme blanche avant d'être abattu[8]

Attentat à Dijon (21 décembre 2014)Modifier

Un homme présenté comme "déséquilibré" renverse en voiture onze passants dans cinq lieux différents du centre-ville de Dijon au cri de "Allah Akbar" [9].

Attentat à Nantes (22 décembre 2014) Modifier

Vers 19h00, un homme fonce en camionnette sur un chalet du marché de Noël où est vendu du vin chaud sur une des places les plus fréquentées, faisant dix victimes dont un mort[10][11].

Attentats de Charlie-Hebdo, de Montrouge et de l'Hypercasher (7-9 janvier 2015) Modifier

Attaque du Thalys (21 août 2015) Modifier

Fusillades à Paris (13 novembre 2015) Modifier

Liste des terroristes Modifier

Attentats Modifier

  • Salim Benghalem[12]
  • Smaïn Aït Ali Belkacem (attentat du RER B à Saint-Michel)
  • Olivier Corel (attentats de Toulouse et de Montauban et affaire de la filière d'Artigat)
  • Fabien Clain (attentats de Toulouse et de Montauban, affaire de la filière d'Artigat, tentative d'attentat de Villejuif et attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • Ayoub El Kahzzani (attaque du Thalys du 21 août 2015)
  • Mahdi Nemmouche (tuerie du musée juif de Bruxelles)

Attentats de Paris Modifier

  • Salah Abdeslam (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • Bilal Hadfi (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • « Ahmad al-Mohammad » (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • « Mohammad al-Mahmod » (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • Abdelhamid Abaaoud (attentat de Paris du 13 novembre 2015 et assaut de Saint-Denis)
  • Brahim Abdeslam (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • ? (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • Samir Amimour (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • Omar Moustefaï (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • ? (attentat de Paris du 13 novembre 2015)
  • Hasna Aït Boulahcen (assaut de Saint-Denis)
  • Reda Hame (attentat de Paris du 13 novembre 2015 ?)

Attentats déjoués Modifier

  • Cellule de Verviers
  • Sid Ahmed Ghlam (tentative d'attentat à Villejuif)

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard