FANDOM


Béji Caïd Essebsi.JPG
Béji Caïd Essebsi
Informations biographiques
Naissance

29 novembre 1926
Sidi Bou Saïd (Régence de Tunis)

Décès

-

Nationalité

Tunisienne

Parti politique

Rassemblement constitutionnel démocratique (...-2011)
Nidaa Tounes (2012–...)

Conjoint(e)

Chadlia Saïda Farhat

Enfants

Amel Caïd Essebsi
Mohamed Hafedh Caïd Essebsi
Salwa Caïd Essebsi
Khélil Caïd Essebsi

Diplôme
Profession

Avocat

Religion

Islam

Résidence


Béji Caïd Essebsi, né le 29 novembre 1926 à Sidi Bou Saïd (Régence de Tunis), est un homme d'État tunisien. Il est le 4e président de la République tunisienne depuis le 31 décembre 2014.

Il est ministre de l'Intérieur (1965-1969), ministre de la Défense (1969-1970), ambassadeur en France (1970-1971) et ministre des Affaires étrangères (1981-1986) sous la présidence de Habib Bourguiba. Premier ministre de Tunisie en 2011, il devient son président de la République en 2014, à l'âge de 88 ans.

Biographie Modifier

Avant la révolution islamiste Modifier

Il est ministre de l'Intérieur, de la Défense et des Affaires étrangères sous le premier président tunisien Habib Bourguiba. Les Youssefistes, mouvement d'opposition, sont torturés lorsqu'il est ministre de l'Intérieur, conduisant à une plainte de leurs représentants en 2012. Sous Ben Ali, il est le président du Parlement de 1990 à 1991[1]. .

Révolution et après Modifier

La révolution de janvier 2011, qui renverse le président Zine El-Abidine Ben Ali, lui permet de revenir sur le devant de la scène politique. Il est nommé Premier ministre provisoire en février. En octobre, il organise les premières élections libres de l'histoire de la Tunisie[2]. .

Le 26 octobre 2014, son parti Nidaa Tounès remporte les élections législatives devant les islamistes d'Ennahda, qu'ils ont accusé pendant la camapgne d'avoir "ramené la Tunisie en arrière" tandis qu'eux défendent "un Etat du XXIème siècle, un Etat de progrès" selon les termes de Caïd Essebsi. Il se présente à l'élection présidentielle de 2014, âgé de 87 ans, et apparait comme le candidat favoris. Il défend le "prestige de l'Etat". Il se réclame de la pensée bourguibienne, "père de l'indépendance" tunisienne qu'il qualifie de "visionnaire" et "fondateur de l'Etat moderne"[3]. Il est cependant critiqué pour avoir dans ses rangs certaines personnes du régime de Ben Ali. Il se pose, pour sa part, en homme providentiel capable de réparer les dégâts causés apr le parti islamiste Ennahda. Le soir du résultat, il revendique la victoire peu après la fermeture des bureaux de vote, contestée par son adversaire Moncef Marzouki. Il lance un appel au rassemblement car "la Tunisie a besoin de tous ses enfants"[4].

En février 2015, son Premier ministre Habib Essid annonce son gouvernement. Il est largement dominé par les forces de Nidaa Tounès, mais inclue les rivaux islamistes d'Ennahda qui obtiennent le ministère de l'Emploi et trois secrétariats d'État[5].

Vie privée Modifier

Béji Caïd Essebsi est père de quatre enfants[6].

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard