FANDOM


Ben Bradlee.JPG
Ben Bradlee
Informations biographiques
Naissance

Benjamin Crowninshield Bradlee
26 août 1921
Boston, Massachusetts (États-Unis)

Décès

21 octobre 2014 (à 93 ans)
Washington, Columbia (États-Unis)

Nationalité

Américaine

Parti politique

-

Conjoint(e)

Jean Saltonstall
Antoinette Pinchot
Sally Quinn

Enfants

Ben Jr.
Dominic
Marina
Quinn

Diplôme

Université Harvard

Profession

Éditeur de presse

Religion
Résidence

Laird-Dunlop House
Washington, D.C.


Benjamin Bradlee (26 août 1921 - 21 octobre 2014) est un journaliste américain.

Grande figure du journalisme d'investigation, il est connu à travers son rôle dans les affaires des Papiers du Pentagone et du Watergate.

Biographie Modifier

Famille, jeunesse et études Modifier

Né le 26 août 1921 à Boston, Benjamin Crowninshield Bradlee, dit Ben, grandit dans une famille aisée, mais affectée par la crise de 1929. Il est le deuxième de trois enfants. Il est victime à 14 ans de Poliomyélite, qu'il surmonte assez rapidement[1].

Il est diplômé en grec et en littérature anglaise en août 1942 à Harvard[2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il sert dans la US Navy en tant qu'agent de communication.

Débuts dans le journalisme Modifier

A 15 ans, il a fait ses premières armes comme reporter stagiaire dans un journal du Massachusetts où il a pu entrer grâce aux relations de son père, The Beverly Evening Times.

Il est attaché de presse à Paris dans les années 1950. Il couvre les tumultes du Proche-Orient ou le mariage de Grace Kelly et du prince Rainier de Monaco. Il a également couvert la guerre d'Algérie pour Newsweek et a créé une polémique en interrogeant des membres du FLN, alors en guerre contre les autorités françaises, et a dû quitter la France en 1956.

Washington Post Modifier

Il est rédacteur en chef du Washington Post de 1968 à 1991. Il y est un homme important car c'est lui qui a convaincu le propriétaire du journal d'acheter Newsweek.

Il joue un rôle dans la publication des "Papiers du Pentagone", des milliers de pages secret-défense émanant du département de la Défense, et qui révèlent les manœuvres politiques qui ont conduit à la guerre du Vietnam.

Il supervise la couverture du Watergate. Il confie à deux journalistes, Bob Woodward et Carl Bernstein, la tâche de couvrir le scandale dont la révélation crée une des plus grandes polémiques de l'histoire politique américaine, contraignant le président Richard Nixon à la démission. Leurs articles leur permettent de remporter un prix Pulitzes.

Retraite Modifier

Retraité en 1991 à 70 ans, il publie des livres à succès, notamment sur ses relations avec John F. Kennedy dont il a fait la connaissance dans son quartier de Georgetown avant qu'il ne soit élu président des États-Unis.

Il meurt le 21 octobre 2014 à l'âge de 93 ans, à Washington. Sur son site, le Washington Post explique qu'il a "guidé la transformation du Post pour en faire l'un des principaux journaux de la planète". Donald E. Graham, qui fut son supérieur en tant que directeur de la publication, rend hommage au "meilleur rédacteur en chef américain de son époque"[3].

Liens avec la France Modifier

Sa mère, Josephine de Gersdorff (1896–1975) est une descendante lointaine de monarques européens dont le roi de France Jean II qui gouverna de 1350 à 1364. Elle a été décoré de la Légion d'honneur pour avoir sauvé des enfants français du régime Nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Bradlee lui-même a appris le français et a été attaché de presse à Paris de 1951 à 1953.

Fin 2007, il se voit remettre la Légion d'honneur par Jean-David Levitte, ancien ambassadeur français aux États-Unis, devenu le conseiller diplomatique du président Nicolas Sarkozy. Il évoque un "ami de la France" et rappelle les reproches de Bradlee contre le French bashing ambiant en Amérique lors de la guerre en Irak.

Décorations Modifier

Bradlee médaille.JPG

Dans la culture populaire Modifier

Dans le film Les Hommes du Président, inspiré du livre du même nom, il est joué par Jason Robards.

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard