FANDOM


Le droit de vote des étrangers est un dispositif légal qui permet à une personne de pouvoir voter dans une nation dont il ne dispose pas de la nationalité.

Application Modifier

Aux Etats-Unis Modifier

En Russie Modifier

En Allemagne Modifier

En France Modifier

L'application d'une telle mesure en France nécessite son approbation par le vote des 3/5 du parlement français.

C'est l'une des promesses de François Mitterrand en 1981. Le président souhaite la mettre en œuvre pour les municipales de 1983 mais la droite est majoritaire au Sénat. Bien qu'il l'évoque à nouveau en 1988, elle n'est pas proposée. Le candidat François Hollande en fait l'une des mesures de son programme en 2012 mais il ne dispose pas non plus d'une majorité aux 3/5 au Parlement, et les intentions de vote publiées dans les études démontrent qu'une dissolution rapetisserait la représentation de gauche. Jacques Chirac a défendu cette mesure en 1979 puis s'y est finalement opposé à partir de 1981 face à la majorité socialiste, et Nicolas Sarkozy s'est prononcé à plusieurs reprises opposé à cette loi, notamment en 1977 et en 2012, bien qu'il s'y était montré favorable en 2005[1].

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard