FANDOM


L'extrême-droite est une famille politique.

Troisième République Modifier

Le général Boulanger Modifier

Charles Maurras et l'Action française Modifier

Crise du 6 février 1934 Modifier

Régime de Vichy Modifier

Fondation du régime Modifier

Un régime xénophobe et antisémite Modifier

Politique sociétale Modifier

Collaboration d'État avec l'Allemagne nazie Modifier

Chute du régime Modifier

Cinquième RépubliqueModifier

Périodes gaulliste et giscardienne Modifier

Le Front national est fondé le 5 octobre 1972. L'un de ses fondateurs, l'ancien milicien François Brigneau, déclare : "Il faut faire un parti révolutionnaire. Blanc comme notre race, rouge comme notre sang et vert comme notre espérance". De fait, le FN prend modèle sur le MSI - dont il reprend les symboles, la flamme et les couleurs adaptées au drapeau national - et souhaite faire la même percée électorale que son homologue italien. Présentant seulement cent quatre candidats à l'échelle nationale, alors que le mot d'ordre était d'en présenter quatre cents, le FN subit un revers électoral avec 0,52% des suffrages exprimés à l'échelle nationale et 2,3% en moyenne dans les circonscriptions où il était présent. Ses candidats sont essentiellement issus d'Ordre nouveau : ainsi à Paris, sur trente et un candidats du FN, vingt viennent d'Ordre nouveau[1].

Pour l'extrême-droite, la reconquête des esprits passe aussi par la réflexion et différents clubs, comme le Groupement de recherche et d'étude pour la civilisation européenne (GRECE) dont les statuts officiels sont déposés en 1969. Dirigé par le philosophe Alain de Benoist, le GRECE s'emploie à diffuser des thèses contre-révolutionnaires face à l'héritage républicain de 1789, vantant les inégalités et leur caractère naturel (profondément essentialiste), idéalisant la nation ou l'Europe comme lieux d'enracinement des individus. Il s'agit de repenser et refonder le nationalisme sur un socle ancien inventant une civilisation occidentale - une civilisation dont le christianisme serait un élément étranger car "oriental", selon la formule du GRECE - qui doit renouer avec le paganisme antique, pour affirmer les identités nationales. D'autre part, le GRECE développe des thèses "différentialistes" renouant avec l'inégalité biologique, se fondant sur les "progrès de la génétique", qui permet également de magnifier l'hérédité, l'inné, voire l'eugénisme. Ainsi, le GRECE, dans ses conférences et ses publications, développe l'idée selon laquelle on assiste à la "disparition progressive de la diversité du monde, liée au métissage, racial ou culturel", considéré comme le péril absolu. Face à ce regain de l'extrême-droite, on assiste dans la foulée de mai-juin 1968 à l'émergence de forces politiques radicales à gauche (les différentes familles maoïstes et trotskistes)[2].

Front national de Jean-Marie Le Pen Modifier

Front national de Marine Le Pen Modifier

Bases idéologiques Modifier

Contenu idéologique Modifier

Manifestations culturelles Modifier

Références Modifier

  1. Jean Vigreux, Croissance et contestations 1958-1981, Seuil, 2014
  2. Jean Vigreux, Croissance et contestations 1958-1981, Seuil, 2014

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard