FANDOM


François Joseph d'Autriche.JPG
François-Joseph Ier d’Autriche
Règne
Dates

2 décembre 1848 – 21 novembre 1916

Couronnement

2 décembre 1848 à Olmütz (empereur d'Autriche)
8 juin 1867 à Pest (roi de Hongrie)

Chefs de gouvernement
Prédécesseur

Ferdinand Ier

Successeur

Charles Ier

Informations biographiques
Naissance

François Joseph Charles de Habsbourg-Lorraine
18 août 1830
Vienne (Autriche)

Décès

21 novembre 1916 (à 86 ans)
Vienne (Autriche-Hongrie)

Sépulture

Crypte des Capucins

Dynastie

Maison de Habsbourg-Lorraine

Père

François-Charles d'Autriche

Mère

Sophie de Bavière

Conjoint(e)

Élisabeth de Bavière

Enfant(s)

Sophie d'Autriche
Gisèle d'Autriche
Rodolphe d'Autriche
Marie-Valérie d'Autriche

Entourage
Religion

Catholicisme

Résidence

Palais impérial de Vienne


François-Joseph Ier (18 août 183021 novembre 1916) est empereur d’Autriche et roi apostolique de Hongrie de 1848 à 1916. Il est président de la confédération germanique du 1er mai 1850 au 24 août 1866.

En décembre 1848, l’empereur Ferdinand abdique, dans le cadre du plan du ministre-président Felix zu Schwarzenberg pour mettre un terme à la révolution de 1848 en Autriche. C’est son neveu, François-Joseph, qui lui succède. Considéré comme réactionnaire, François-Joseph s’efforce de résister au constitutionnalisme dans son royaume. L’empire d’Autriche est forcé de céder le royaume lombardo-vénitien au Piémont-Sardaigne après les deux guerres d’indépendance italiennes, respectivement en 1859 et en 1866. Bien que François-Joseph ne cède aucun territoire au royaume de Prusse après la défaite autrichienne dans la guerre austro-prussienne, la paix de Prague du 23 août 1866 règle la question allemande en faveur de la Prusse, excluant désormais l’unification de l’Allemagne sous l’égide de la maison des Habsbourg.

Tout le règne de François-Joseph est troublé par le nationalisme. Il conclut le compromis de 1867 qui donne une plus grande autonomie à la Hongrie, transformant alors l’empire autrichien en empire austro-hongrois dirigé par une double monarchie. Ses terres sont ensuite gouvernées dans la paix dans les quarante cinq années suivantes. François-Joseph souffre cependant des tragédies qui frappent sa famille, comme l’exécution de son frère Maximilien, le suicide de son fils Rodolphe en 1889 et l’assassinat de sa femme, l’impératrice Elisabeth, en 1898.

Après la guerre austro-prussienne, l’Autriche-Hongrie porte son attention sur les Balkans, point chaud des tensions internationales en raison des intérêts conflictuels avec l’empire russe. La crise bosniaque permet à François-Joseph d’annexer en 1908 la Bosnie-Herzégovine qui était occupée par ses troupes depuis le congrès de Berlin de 1878. L’assassinat de l’héritier présomptif du trône austro-hongrois, son neveu l’archiduc François-Ferdinand, le 28 juin 1914 par un nationaliste serbe, Gavrilo Princip, conduit à la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie contre le royaume de Serbe, allié de la Russie. Le système d’alliance qui s’active mène à la Première Guerre mondiale.

S’éteignant le 21 novembre 1916, François-Joseph a régné durant 68 ans, un record dans l’Histoire de l’empire d’Autriche. Son grand-neveu Charles hérite du trône.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard