FANDOM


La Grèce est un pays d'Europe.

Préhistoire grecque Modifier

Grèce antique Modifier

Grèce médiévale Modifier

Grèce ottomane Modifier

Grèce contemporaine Modifier

Royaume de Grèce Modifier

Régime du 4-Août Modifier

Occupation Modifier

Guerre civile Modifier

Dictature des colonels Modifier

République hellénique Modifier

Le gouvernement d'Antónis Samarás s'efforce de respecter au mieux possible les exigences de la troïka (UE, BCE, FMI). Il mène une politique de rigueur budgétaire, fortement contestée dans son pays, qui doit permettre de rembourser les 240 milliards d'euros prêtés au pays depuis 2010. Cependant, la dette s'élève à environ 300 milliards d'euros, soit 175% du PIB, le chômage s'élève à 25% (59% chez les jeunes) et la pauvreté s'installe (fermeture d'usines, privatisations massives, baisse drastique des salaires). La Grèce a perdu 25% de son PIB en cinq ans. Face au risque d'échec aux élections législatives, il tente de les avancer de deux mois en décembre 2014 mais le Parlement hellénique échoue par trois tentatives à élire un président de la République. Les élections se tiennent le 25 janvier 2015 et voient la victoire du parti de gauche radicale SYRIZA, déjà donné gagnant dans les sondages. La Grèce est alors le premier pays à élire un parti anti-austérité en Europe depuis le début de la crise. L'élection est saluée par la gauche radicale européenne (Pablo Iglesias en Espagne, Jean-Luc Mélenchon en France) mais mal accueillie dans nombre d'instances politiques et financières car Alexis Tsipras a promis une renégociation importante de la dette[1][2][3].

Système politique Modifier

Le vote est obligatoire en Grèce.

Sur les 300 sièges du Parlement hellénique, il en faut 151 pour avoir la majorité absolue[4].

Diplomatie et Défense Modifier

Économie Modifier

La dette grecque, au moment de la crise de la zone Euro, est détenue pour l'essentiel par les États européens, soit directement, soit indirectement à travers le Fonds européen de stabilité financière (FSF) et le Mécanisme européen de stabilité (MES). Elle s'élève à un peu plus de 220 milliards d'euros. Les créanciers sont les contribuables, d'abord de l'Allemagne pour 69,5 milliards, de la France pour 52, de l'Italie pour 46,3 et de l'Espagne, pour 31,4 milliards, puis viennent les Pays-Bas avec 14,8 milliards, la Belgique avec 9,1 milliards, l'Autriche avec 7,2 milliards, la Finlande avec 4,7, le Portugal avec 2,7 milliards, la Slovaquie avec 2,1 milliards, puis un ensemble d'autres pays (Irlande, Slovénie, Luxembourg, Estonie, Lituanie, Chypre et Malte) pour 4,6 milliards[5].

En 2015, la dette s'élève à 320 milliards d'euros, 30% des personnes n'ont pas de couverture sociale et 50% des jeunes sont sans emplois, tandis que les salries minicmums avoisinent les 500 euros[6].

AgricultureModifier

IndustrieModifier

ServicesModifier

Culture et communicationModifier

Liens internes Modifier

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard