FANDOM


Henry Kissinger
Henry Kissinger
Informations biographiques
Naissance

Heinz Alfred Wolfgang Kissinger
27 mai 1923
Fürth, Bavière (Allemagne)

Décès

-

Nationalité

Américaine

Parti politique

Parti républicain

Conjoint(e)

Ann Fleischer (1949–1964)
Nancy Maginnes (1974–...)

Enfants

Elizabeth
David

Diplôme

City College of New York
Université Harvard

Profession

Diplomate

Religion

Judaïsme

Résidence

Kent, Connecticut (États-Unis)
New York, New York (États-Unis)


Henry Kissinger (27 mai 1923 - ...) est un politologue et diplomate américain. Il est conseiller à la sécurité nationale puis secrétaire d'État dans les administrations de Richard Nixon et Gerald Ford.

Figure controversée, Henry Kissinger est le conseiller le plus apprécié de Richard Nixon pour les Affaires étrangères. Ce partisan de la realpolitik dans des gouvernements de la guerre froide favorise le dialogue avec l'Union soviétique et inaugure ainsi la période dite de la détente. Son plus grand succès reconnu et l'ouverture du dialogue avec la Chine communiste. Il a aussi permis le cessez-le-feu dans la guerre du Vietnam en 1973, remportant cette même année le Prix Nobel de la paix dans des circonstances polémiques, deux membres du comité ayant choisit de démissionner, mais cette action échoue en 1975.

Biographie Modifier

Heinz Alfred Wolfgang Kissinger est né le 27 mai 1923 en Allemagne. Juif, il fuit son pays pour les États-Unis après l'arrivée d'Adolf Hitler au pouvoir en 1933. Il combat dans les rangs américains pendant la Seconde Guerre mondiale.

Secrétaire d'État des États-Unis Modifier

En tant que conseiller à la sécurité nationale dans l'administration de Richard Nixon, Henry Kissinger met en place la politique de détente vis-à-vis de l'Union soviétique pour permettre l'apaisement des tensions entre les deux superpuissances. C'est dans cette optique qu'il s'implique dans les négociations sur la limitation des armements stratégiques (culminant avec l'accord SALT I) et le traité sur les missiles anti-balistiques avec le secrétaire général du Parti communiste soviétique, Léonid Brejnev. Les négociations sur le désarmement stratégique auraient dû commencer sous l'administration Johnson mais elles avaient été suspendues en réponse à l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie en août 1968.

Henry Kissinger veut aussi faire pression sur l'Union soviétique et réalise deux voyages en République populaire de Chine en juillet et octobre 1971, le premier en secret, pour discuter avec Zhou Enlai, alors en charge de la politique étrangère chinoise. Henry Kissinger écrira plus tard que son premier voyage, dans un pays avec lequel les relations étaient distantes au début, a été permis par l'engagement diplomatique et présidentiel du Pakistan.

Ses efforts ont permis la tenue du sommet diplomatique de 1972 entre Richard Nixon, Zhou Enlaï et Mao Tsé-toung. La formalisation des relations met fin à vingt-trois ans de gel diplomatique et d'hostilité mutuelle. Une stratégie tactique anti-soviétique naît entre les États-Unis et la Chine. Ils permettent aussi des échanges économiques et culturels et l'installation du bureaux de liaison dans les capitales des deux pays. Cependant, le Watergate et la reconnaissance de Taïwan par les États-Unis empêchent une vraie normalisation avant 1979.

Bilan et héritage Modifier

Après sa carrière, il est régulièrement consulté par des présidents et d'autres personnalités politiques américaines mais aussi des dirigeants internationaux.

Son héritage est l'objet d'importants débats parmi les historiens et les politologues. Ses critiques lui reprochent ses tactiques pendant la guerre froide qui ont pu les valoir le qualificatif de criminel, comme son soutien à au régime militaire du Chili ou au Pakistan génocidaire dans la guerre de libération du Bangladesh. Mais une grande partie retient de lui un grand rôle dans l'Histoire moderne américaine à travers le Vietnam et la Chine, la promotion de la paix en temps de guerre.

Idées politiques Modifier

Il a appelé les gouvernements américains à réduire les armes nucléaires et a proposé un programme d'urgence dans trois articles du Wall Street Journal pour y parvenir. Il a cofondé avec William Perry, Sam Nunn, et George Shultz le Projet de sécurité nucléaire pour défendre cette cause.

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard