FANDOM


MLe Pen
Marine Le Pen
Informations biographiques
Naissance

Marion Anne Perrine Le Pen
5 août 1968
Neuilly-sur-Seine (France)

Décès

-

Nationalité

Française

Parti politique

Front national (1986-...)

Conjoint(e)

Franck Chauffroy (1997-2000)
Eric Lorio (2002-2006)
Louis Aliot (2009-...)

Enfants

Jehanne
Louis
Mathilde

Diplôme

Université Panthéon-Assas

Profession

Avocate

Religion

Catholicisme

Résidence

La Celle Saint-Cloud (Hauts-de-Seine)
La Trinité-sur-Mer (Morbihan)
Millas (Pyrénées)
Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais)


Marine Le Pen (5 août 1968 - ...) est une femme politique française.

Encartée au Front national en 1986, elle se présente pour la première aux élections législatives de 1993 et remporte son premier mandat aux élections régionales de 1998 dans le Nord-Pas-de-Calais. Elle est ensuite nommée vice-présidente du FN en 2003 et élue députée européenne dans la région Nord-Ouest en 2004, avant d’être la directrice de la campagne du parti à l’élection présidentielle de 2007. Elle est également conseillère municipale à Hénin-Beaumont entre 2008 et 2011.

Candidate à la succession de son père Jean-Marie Le Pen, elle est élue deuxième présidente du Front national en janvier 2011 face à Bruno Gollnisch lors du congrès de Tours. Elle est candidate à l’élection présidentielle en 2012 où elle recueille alors le meilleur score du parti (17,90%) et à celle de 2017 où elle se qualifie pour le second tour (21,53%) mais échoue à l'emporter (33,90%).

Invoquant un nouveau clivage entre « patriotes » et « mondialistes » pour remplacer l’ancien entre droite et gauche, elle fait de l’immigration, de l’Union européenne et de la mondialisation ses principaux thèmes politiques. Ses succès électoraux dans les années 2010 sont à contextualiser dans la prospérité européenne voire mondiale des mouvements populistes.

Marine Le Pen figure sur les listes du Time des cent personnes les plus influentes du monde en 2011 et en 2015.

Jeunes années (1968-1998) Modifier

Famille, jeunesse et études Modifier

Marion Anne Perrine Le Pen, dite Marine, est née le 5 août 1968 à Neuilly-sur-Seine. Elle est la fille benjamine de Jean-Marie Le Pen, ancien député poujadiste qui a participé aux guerres coloniales françaises des années 1950, et de sa femme Pierrette Lalanne. Ses parents, et surtout son père retenu par la politique, sont souvent absents dans son enfance, ce qui est pallié avec la garde par une nourrice bretonne. Néanmoins, elle décrira plus tard son père comme "l'homme de [sa] vie". Elle a à cœur de le défendre, à l'école d'abord, au barreau ensuite, face aux brimades venues de ses professeurs, camarades de classe et collègues[1][2].

C'est le 2 novembre 1976, à l'âge de huit ans, qu'elle prend conscience que son père fait de la politique. Ce matin-là, à 4h50, cinq kilogrammes de dynamite éclatent dans l'appartement des Le Pen situé au 9, villa Poirier dans le 15e arrondissement, véritable déflagration qui cause d'importants dégâts. Marine Le Pen, qui dort dans la chambre avec ses deux sœurs, Marie-Caroline et Yann, n'a pas entendu la déflagration mais elle est tirée du sommeil par le froid qui se répand. Les auteurs ne seront jamais retrouvés mais l'idée qu'ils aient voulu supprimer l'ensemble de la famille pour empêcher les descendants de recevoir l'important héritage Lambert est suspectée. Dans son autobiographie A contre-flot, elle revient sur cet épisode, vécu par elle comme un moment marquant de sa construction personnelle[3][4].

En septembre 1984, le départ de sa mère du domicile conjugale crée un nouveau bouleversement. L'affaire se transforme en psycho-drame familial étalé sur la place publique alors que son père a percé dans la vie politique et l'opinion publique. Elle fait elle-même la demande au juge d'accorder la garde des enfants à son père. Le divorce de ses parents est prononcé le 18 mars 1987. Jean-Marie Le Pen se remarie avec Jany Paschos, qui "n’a jamais rien voulu faire de sa vie" selon Marine Le Pen[5][6].

Par sa grand-mère paternelle, Marie Hubert, elle est une lointaine cousine des ancêtres de Jean-Louis Borloo par les Royant, de Mellionnec[7].

Carrière professionnelle Modifier

Titulaire d’une maîtrise de droit et d’un DEA de droit pénal de l’université Panthéon-Assas, elle passe son examen en septembre 1991 dans la mise en scène du jugement de Charles IX pour "crime contre l’humanité" et "tapage nocturne". Elle arrive en 2e place avec les compliments de Me LefForster qui est une de ses inspirations par ailleurs. Le 22 janvier 1992, elle prête serment à la cour d’appel de Paris[8].

Puisqu’elle n’est pas spécialement demandée, elle est prise par Me Georges-Paul Wagner, un ami de la famille, dans son cabinet. Elle y reste deux ans mais n’y connait qu’une seule grande affaire, celle du sang contaminé d’octobre 1992 à juillet 1993, puis emménage dans un bureau de la rue de Logelhbach louée à Sylvain Garant. Même dans sa carrière, elle est confrontée à l’hostilité que représente son patronyme dans les années 1990, tant par certains de ses collègues comme Arnaud Montebourg et Jean-Marc Fedida que par des clients qui la refusent. Une part de sa clientèle vient du FN comme son beau-frère Samuel Maréchal. Du reste, ses collègues de tout bord politique s’accordent pour évoquer une avocate travailleuse et performante. Elle se porte volontaire pour les permanences de comparutions immédiates à la 23e chambre du tribunal de Paris où elle est amenée à défendre des immigrés clandestins, parfois gratuitement, comme Nourredine Hamidi, immigré algérien qu'elle sauve d'une expulsion qui lui était promise depuis vingt-quatre ans. Elle renonce à regret à demander à intégrer la Conférence de stage, graal de l’éloquence des avocats, puis finit par prendre le chemin de la politique, avec les législatives 1993 puis en rejoignant le service juridique du FN auquel elle adhère en 1998. Son passage dans la justice aura duré six ans[9][10].

Vie privée Modifier

Après l'attentat de la villa Poirier, la famille Le Pen emménage dans le "domaine de Montretout", à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine. Ils habitent désormais dans un vaste hôtel particulier de 5 000 m² datant du Second Empire, parfois qualifié de "manoir", qui vaudra de temps à autre le surnom de "châtelaine de Saint-Cloud" à Marine Le Pen par des adversaires. L'ensemble de la famille au sens large y réside, formant un véritable clan aux yeux des observateurs politiques, soudant mieux la famille face à leur traitement dans l'espace public. La politique est consubstantielle à la vie familiale. Des cadres du Front national y viennent, travaillent autant qu'au siège du parti, faisant baigner Marine Le Pen dans cet univers dès sa jeunesse. En 1984, l'adolescente est en couple avec Lorrain de Saint-Affrique, alors conseiller trentenaire de son père, qui parlera plus tard du « vide abyssal de [sa] culture » et d'un « terrain vierge [...] passé directement des Feux de l’Amour à la constitution de la Cinquième République » sous la baguette de Florian Philippot[11][12].

Son premier mariage est Franck Chauffroy, en 1997. Le couple à trois enfants, Jehanne en 1998 et deux jumeaux, Louis et Mathilde, nés en 1999, mais elle veille à les tenir éloignés de la sphère publique et notamment médiatique. Pour pouvoir les élever dans leurs premières années, elle délaisse temporairement le nord comme fief électoral pour siéger en Île-de-France de 2004 à 2010[13]. Divorcée en 2000, elle se remarie deux ans plus tard avec avec un secrétaire national du FN, Éric Lorio, mais leur vie commune s'arrête en 2006. Depuis 2009, elle vit conjointement avec Louis Aliot, vice-président du Front national[14].

Elle quitte momentanément le parti et le domicile familial début 2005 après que son père ait qualifié de "pas si inhumaine" l'occupation allemande en France pendant la Seconde Guerre mondiale et menace alors de démissionner. En septembre 2014, elle quitte définitivement Montretout après un coup de sang contre les deux dobermans de son père qui ont tué un de ses chatons qu'elle affectionnait beaucoup. Elle emménage avec son compagnon Louis Aliot à La Celle Saint-Cloud (Yvelines)[15][16][17][18][19].

Marine Le Pen est copropriétaire de la villa de Montretout et de la maison familiale à La-Trinité-sur-Mer (Morbihan). Elle loue à l'année un appartement dans son fief électoral à Hénin-Beaumont et a fait l'acquisition à crédit d'une maison à Millas (Pyrénées-Orientales). En 2017, elle déclare un patrimoine net de 627 172 euros[20].

Premières années politiques (1998-2011) Modifier

Exercice de ses mandats Modifier

Marine Le Pen s'encarte au Front national dès sa majorité en 1986. Absente des actions militantes, elle est cependant présente dans les défilés et à certaines émissions de télévisions de son père[21].

Marine Le Pen se présente pour la première fois à une élection lors des législatives de mars 1993, poussée par son père qui la parachute dans la 16e circonscription de Paris (17e arr.) où Bernard Pons (RPR) y est élu depuis 1981. Son programme s'inscrit dans la veine du discours national du FN. Elle mène campagne en tractant sur les marchés et en tenant des conférences de presse pour médiatiser son action, mais plusieurs témoignages concordent pour dire qu'elle n'a pas manifesté beaucoup de ferveur, d'autant plus qu'elle est retenue une semaine à l'hôpital pour une appendicite aiguë. Marine Le Pen récolte 11,10% des voix tandis que Bernard Pons est réélu avec un score de 63%[22].

Rôle au sein du Front national Modifier

Présidente du Front national (2011-...) Modifier

Sa stratégie lui vaut des critiques de l'aile droite et des anciens, comme Paul-Marie Coûteau, Roger Holeindre, ancien de l’OAS et figure de l’extrême-droite, Yvan Benedetti, ex-dirigeant de L'Œuvre française, Henry de Lesquen, patron de Radio Courtoisie, ou Jérôme Bourdon, directeur de Rivarol. Alain Soral et Dieudonné ont créé leur propre parti Réconciliation nationale en rupture avec le FN qui a "validé la ligne Zemmour"[23]. Rivarol, de son côté, prend en chasse la nouvelle présidente du parti[24]. Brunot Mégret lui, revendique l'idée de la dédiabolisation qu'il aurait porté en germe de son temps, considérant que Marine Le Pen copie ses stratégies[25].

Premiers pas à la tête du FN Modifier

Première candidature présidentielle Modifier

Progression électorale du FN Modifier

En 2014, le FN emporte onze mairies aux élections municipales et arrive en tête des élections européenne avec près de 25% des voix, devant l'UMP (20%) et le PS (14%). Dans ces élections, Marine Le Pen est elle-même réélue conseillère municipale à Hénin-Beaumont en deuxième position sur la liste conduite par Steeve Briois, et réélue député européen en arrivant en tête avec 34,77% des voix dans la circonscription Nord-Ouest. Fin novembre, à l'occasion du XVe congrès du FN, à Lyon, elle est réélue à la tête de son mouvement avec 100% des voix. Un sondage de décembre en fait la personnalité politique de l'année selon les Français (42%) et première opposante à François Hollande (30%). Deux autres sondages viennent confirmer cette progression, il s'agit d'études commandées par Mariane en août 2014 et janvier 2015 qui placent Marine Le Pen en tête du premier tour avec un score aux alentours de 30%, mais un échec certain au deuxième tour avec un résultat autour des 40%[26][27].

Longtemps pressentie pour être la candidate de son mouvement aux élections régionales de décembre en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, les candidatures alternatives ne bénéficiant pas de la même notoriété, elle officialise son acceptation à Arras le 30 juin 2015. Ce départ tardif en campagne s'explique par la proximité de ce scrutin avec celui de la présidentielle en 2017. L'enjeu pour elle est aussi la fortification de sa stature présidentielle en dirigeant pour la première fois un exécutif. Tous les sondages sans aucune exception lui assurent la première place dans les deux tours avec une large avancée sur ses concurrents, l'ancien ministre républicain Xavier Bertrand et l'adjoint socialiste de Martine Aubry, Pierre de Saintignon. Cette avancée suscite l'inquiétude du grand patronat nordique, des artistes régionaux, de la CGT et de journaux locaux comme La Voix du Nord et Le Courrier picard qui s'engagent contre elle, provoquant l'ire de Marine Le Pen qui suggère de couper les subventions du journal. Le ministre britannique de l'Immigration, James Brokenshire, commande une note sur les conséquences de cette probable victoire après s'être entretenu avec Nathalie Kosciusko-Morizet[28][29][30][31][32][33][34].

MLP 13 décembre 2015

Elle arrive largement en tête du premier tour le 6 décembre avec 40,64% des voix, meilleur score réalisé par un candidat dans l'élection, devant Xavier Bertrand à 24,97% et Pierre de Saintignon à 18,12%, tandis que son parti arrive totalise 27,20% à l'échelle nationale en arrivant en tête dans six régions métropolitaine sur treize. Pourtant, la semaine suivante, elle est nettement battue en récoltant 42,23% des suffrages face à Xavier Bertrand qui a bénéficié du retrait du candidat socialiste. Elle ne réalise pas le meilleur score de son parti (le meilleur échoie à sa nièce Marion Maréchal-Le Pen à 45,22% dans le sud) et son parti ne remporte aucune région, mais il bat son record historique de voix avec 6 820 000 électeurs. Son groupe, dont elle laisse la présidence à Philippe Eymery, boycotte l'élection de Xavier Bertrand au conseil régional en réaction au scrutin du 13 décembre. Même si elle apparaît comme la gagnante de cette année politique dans les enquêtes d'opinion, elle a subit des revers électoraux qui la conduisent à prévoir un bureau politique autour de son programme économique, du nom de son parti, de futures alliances électorales, des élections présidentielles et législatives de 2017[35][36][37][38].

L'année se termine par deux imbroglios judiciaires : le gouvernement la poursuit pour "diffusion d'images violentes" après qu'elle ait émit sur son compte Twitter des photos des atrocités de l'État islamique pour dénoncer les parallèles établis entre son mouvement et l'EI et sa déclaration de patrimoine est transmise à la justice car elle est accusée de l'avoir sous-estimé de plusieurs centaines de milliers d'euros sans que sa requête ne soit acceptée par le Conseil d'État[39][40].

Accession au second tour Modifier

Lors de ses vœux annuels présentés à la presse, elle annonce son choix de se mettre en retrait médiatiquement pour se consacrer à des déplacements sur le terrain à la rencontre des Français, dans l'optique évidente de se préparer à la prochaine élection présidentielle et de travailler une stature de femme d'État. Alors que tous les sondages prédisent sa présence au second tour, elle officialise sa candidature au journal de 20h00 de TF1 le 8 février 2016.

En février 2016, Marine Le Pen et son parti apparaissent dans la propagande des groupes terroristes islamiques Daech et AQMI pour être dénoncés et ciblés comme ennemis. Donald Trump, candidat populiste à l'élection présidentielle américaine, a déjà été désigné de cette manière[41].

Députée à l'Assemblée nationale Modifier

Marine Le Pen retrouve la présidence du Front national le 15 mai[42].

Positionnement politique Modifier

Économie et social Modifier

Au 1er septembre 2014, invitée du journal télévisé de TF1, elle assume de proposer une augmentation du SMIC de 200 euros par mois, la revalorisation des pensions de retraite, le relèvement du point d'indice dans la fonction publique, la baisse immédiate des tarifs du gaz, de l'électricité, du train, et de la taxe sur les carburants[43].

Interviewée par Valeurs actuelles le 7 juillet 2016 : « le Front national, dit-on, serait pour les 35 heures ? C’est faux ! Nous sommes pour la capacité à négocier par branche le retour à 39 heures à condition que ces 39 heures soient payées 39. Il n’est pas question de rester dans cette idéologie des 35 heures sans donner la capacité de négocier ». Aussi, elle rappelle que « contrairement à ce que j’entends, nous n’avons jamais, non plus, proposé une augmentation du smic payée par les entreprises ».

Sécurité et immigration Modifier

Interrogée sur l'usage de la torture par les Américains lors de la guerre contre le terrorisme, le 10 décembre 2014, Marine Le Pen répond : "Il y a des cas [...] où il est utile de faire parler la personne pour savoir où est la bombe... avec les moyens qu'on peut". Plus tard dans la journée, alors que des parlementaires socialistes ont dénoncé ses propos, elle se prononce contre la torture, affirmant qu'elle est favorable à l'utilisation de "tous les moyens légaux" face à la "situation extrêmement compliquée" du terrorisme[44].

Religions Modifier

MLP visage

Elle estime que « le foyer des Français de confession juive, c’est la France »[45]. A propos du conflit israélo-palestinien : « Israël a le droit à sa souveraineté et à faire respecter sa sécurité, je crois aussi (...) que l’idée d’un Etat palestinien doit faire son chemin car je pense que lorsque cet Etat en sera un, alors il aura des droits, mais il aura aussi des responsabilités à l’égard des organisations internationales, il sera alors plus simple de réclamer de lui des preuves de la lutte contre les organisations terroristes »[46].

Elle dénonce le fondamentalisme islamique et considère qu'il faut lutter contre celui-ci par l'arrêt de l'immigration, la fin des constructions de mosquées en France et le contrôle de leurs financements, notamment venus de l'étranger, suspendre les accords de Schengen et lutter contre le communautarisme[47].

Questions sociétales Modifier

S'étant longtemps déclarée favorable à la peine capitale à titre personnel, notamment en cas d'infanticide, il a maintenu le projet de son rétablissement dans son programme de 2012 en le conditionnant à un référendum proposant aux Français le choix entre cette option et la réclusion criminelle à perpétuité réelle. Plusieurs membres du FN soutiennent le second (Florian Philippot, Marion Maréchal-Le Pen, Gilbert Collard). Candidate en 2017, elle supprime le retour de la peine de mort et suggère d'instaurer un référendum d'initiative populaire dès lors d'une pétition obtient 500 000 signatures[48].

Opposée au mariage homosexuel, elle se prononce pour l'abrogation de la loi de Christiane Taubira sur le mariage pour tous, à laquelle elle préférerait un "pacs amélioré"[49]. Elle n'a cependant pas manifesté dans la rue contre le projet de loi en 2013, lui valant certaines critiques y compris au sein de son propre mouvement, considérant que son absence symbolique permettrait de démontrer un recours aux sujets sociétaux par la gauche quand les difficultés économiques menacent.

Dès 2002, Marine le Pen prend le contre-pied du programme du FN en s’opposant à l’abrogation des lois IVG. Elle indique clairement être favorable au maintien de la loi Veil mais estime nécessaire d’en réduire le nombre, tant parce qu’elle considère l’avortement comme un « traumatisme » que par obligation budgétaire. Elle suggère d’initier des campagnes d’information et d’œuvrer à des mesures dissuasives afin d’éviter la généralité de l’avortement. A plusieurs reprises, elle a déploré qu’il soit devenu un « acte anodin » et un dédoublement de la contraception. Elle propose de lutter contre les « avortements de confort » par la fin du remboursement automatique de l’IVG en cas de répétitions, sans toutefois préciser le nombre. Le terme est emprunté au Dr. Grégoire Moutel qui affirmait dans Le Figaro de février 2009 : « À l'origine, les indications d'un avortement impliquaient une détresse matérielle ou psychologique de la femme, elles sont aujourd'hui plus de l'ordre du confort, ce qui n'est pas dans l'esprit de la loi ». En 2012, huée au forum ELLE-Présidentielle, elle résume sa position par « Oui au droit à l'avortement, non à celles qui en abusent ». Les choses évoluent subitement en novembre 2016 lorsque Marion Maréchal-Le Pen est désavouée sur ce sujet. Alors qu’elle défend le programme du parti en la matière, Florian Philippot la juge « seule et isolée » et assure que le remboursement de l’IVG est inscrit dans le programme. Marine Le Pen appuie son conseiller[50].

Dans un entretien à Femmes actuelles en mars 2017, Marine Le Pen ne défend pas la création d'un gouvernement paritaire si elle était élue : « Ça a un côté gadget ce genre d’annonces. Je prends des femmes parce qu’elle sont compétentes. L’idée qu’il faille un quota pour les femmes, je trouve cela presque blessant »[51].

Affaires étrangères Modifier

En 2017, alors qu'elle est invitée à rencontrer une cinquantaine d'Africains par le Collectif des Africains fondé à l'occasion par l'ex-UMP Andrea Ngombet, elle promet de consacrer 0,7% du PIB à la coopération franco-africaine, soit une quinzaine de milliards d'euros au lieu des 400 millions actuellement. Marine Le Pen a également rencontré le président tchadien Idriss Déby au cours de sa campagne et a souligné ses convergences de vue au sujet du franc CFA dont elle souhaite l'abandon pour aider au développement des économies des pays l'utilisant. Elle a également promi la fin de la Françafrique corruptrice[52].

Image publique Modifier

Les Français et Marine Le Pen Modifier

Un sondage Elabe réalisé en avril 2016 indique que 81% des Français la jugent déterminée, 68% dynamique, 64% inquiétante, 64% courageuse, 45% à l'écoute des Français, 41% capable de réformer le pays, 36% honnête, 35% sympathique et 34% ayant la stature d'un président de la République[53].

En 2016, elle entre dans le classement des personnalités préférées des Français du Journal du Dimanche, se classant trente-septième donc en tête des personnalités politiques[54].

En janvier 2017, l'Ifop observe son potentiel électoral : 49% chez les ouvriers, 41% dans la ruralité, 35% chez les employés, 21% chez les CSP+, 18% chez les retraités et 17% dans les classes moyennes. Ses points d'appui augmentent à mesure que l'on descend dans l'échelle sociale et inversement. Ses scores restent très faibles chez les personnes âgées, puisqu'elle recueillerait 14% alors que François Fillon domine à 42%. Son point fort se trouve dans la tranche des 35-49 ans, c'est-à-dire les actifs confrontés aux problèmes la vie de famille et de la vie professionnelles[55].

Début février 2017, elle est considérée comme une candidate « comme les autres » par 52% des Français, dont 78% des sympathisants FN et 73% des sympathisants LR, tout en restant considérée comme une personnalité d'extrême-droite à 73% (jusque dans son propre parti où seuls 13% des sympathisants reconnaissent le slogan "Ni droite ni gauche"). 47% des Français jugent que le FN est un parti « comme les autres », dont les sympathisants FN (79%) et LR (56%), ce qui reste inférieur aux 49% pensant l'inverse. 28% disent souhaiter sa victoire (contre 62%) et 38% la juge possible (contre 64%)[56].

D'après un sondage Elabe de février, les Français sont 58% à la créditer d'une volonté de changer les choses (plus qu'Emmanuel Macron à 53% et François Fillon à 39%) mais elle en inquiète 63%[57].

Notoriété internationale Modifier

Elle a participé à des émissions en Espagne (El Objectivo avec un des meilleurs scores de l'émission de 2 millions de téléspectateurs) et en Italie où elle a débattu avec l'ancien président du Conseil des ministres Massimo D’Alema (Dimartedì)[58][59]. Alliée à Vladimir Poutine, elle a effectué plusieurs passages à la télévision russe contrôlée par le pouvoir, parfois à des horaires avantageux, de même que ses prises de position pro-russes sont de plus en plus détaillées à mesure que la crise ukrainienne progresse. Elle est une des personnalités européennes les plus présentes dans les médias russophones[60]. En Allemagne, un de ses entretiens à Der Spiegel a provoqué nombre de réactions dans la presse et les instances allemandes[61].

Elle est approchée par CNN avant les élections européennes de 2014 avec Christiane Amanpour et départementales de 2015 avec Hala Gorani[62][63]. Cette dernière explique : "Marine Le Pen fait de son mieux pour couper avec le FN de son père et elle le fait avec succès car même en dehors de France on parle d'elle"[64]. A l'occasion de ce premier scrutin, le magazine Time lui a même consacré sa couverture et un dossier nommé "Plan d'attaque : Marine Le Pen peut-elle détruire l'Union européenne de l'intérieur ?"[65]. Après les attentats de Charlie-Hebdo en janvier 2015, la presse américaine s'intéresse à la France et consacre plusieurs articles à Marine Le Pen, diversement appréciée, plutôt élogieusement par le Wall Street Journal qui publie un entretien avec elle, bien moins par le Quartz[66]. Le New York Time lui ouvre ses colonnes pour une tribune[67], tandis que la BBC diffuse un reportage d'une demie heure, avec des entretiens tournés avec la présidente du FN que le journaliste avait rencontré en fin d'année 2014, intitulé "The Power of Le Pen"[68]. Elle a réalisé plusieurs entretiens avec la chaîne britannique, et donné deux conférences au Royaume-Uni, à Cambridge en 2013 et à Oxford en 2015[69][70]. Renaud Thillaye, directeur adjoint du think tank Policy Network, estime qu'elle rappelle Margaret Thatcher au Royaume-Uni[71]. The New York Times lui ouvre à nouveau ses colonnes tandis que CNN et la BBC l'interviewent après le Brexit en juin 2016[72][73][74].

En mars 2017, pendant l'élection présidentielle, le site américain Buzzfeed constate que Marine Le Pen fait l'objet d'une attention particulière des médias britanniques qui ont publié à son sujet 602 articles, soit 4,5 fois plus qu'Emmanuel Macron. The Daily Express publie en moyenne deux articles par jour. Suivent The Independent avec 60 titres en trois mois, The Telegraph avec 47 titres et The Daily Mail (40). Ceci s'explique par la téléscopie du débat du Brexit sur les scrutins européens et la consultation élevée de titres sur la candidate[75].

Influence politique et idéologique Modifier

Le 21 avril 2011, le magazine Time la place 71e dans son classement annuel des cents personnalités les plus influentes de l’année. Elle l'est de nouveau en 2015 avec seulement deux autres Européens que sont Angela Merkel et Alexis Tsipras[76]. Elle accepte de se rendre au gala du Time le soir du 21 avril 2015au Jazz Lincoln Center à New York où elle reste trois jours avec son compagnon et deux conseillers[77]. Le 28 novembre 2014, elle est l'un des cinq Français cités parmi les cents "penseurs mondiaux de 2014" du magazine Foreign Policy[78]. Son niveau électoral élevé, ainsi que la rénovation qu'elle a entrepris de l'extrême-droite, en a fait une figure incontournable de la vie politique française, et même européenne, inspirant des mouvements de même nature en Europe, qui cherchent d'ailleurs à s'allier avec elle. Cette stature lui donne une notoriété médiatique internationale à laquelle seuls les présidents français et les chefs français des institutions internationales ont droit. En décembre 2015, Foreign Affairs la décrit comme "un des dirigeants les plus visibles et les influents d'Europe". Enfin, en mai 2016, son nom est cité dans le sondage international des vingt hommes et femmes les plus admirés dans le monde réalisé par l'institut Yougov auprès de 30 000 personnes dans une trentaine de pays, obtenant ses meilleurs scores en Suède (4,8%), en France (3,6%) et en Russie (1,6%)[79][80].

Quand Marine Le Pen se rend en Autriche pour rencontrer des cadres du FPÖ après l'élection présidentielle de 2016, le tabloïd autrichien Kronen-Zeitung affirme : "L’intervention de la dirigeante politique connue dans toute l’Europe permettra à coup sûr au chef du FPÖ, Heinz-Christian Strache, de s’assurer une couverture médiatique sur des dizaines de chaînes de télévision européennes". Elle est en effet chaleureusement accueillie dans une visite dont elle est la star avec conférence et grand meeting. Elle y rencontre Norbert Hofer (49,70%)[81][82].

Durant sa visite aux États-Unis en novembre 2011, Marine Le Pen rencontre deux républicains de la Chambre des Représentants associés au Tea Party, Joe Walsh, qui est connu pour sa fermeté vis-à-vis de l'extrémisme islamique, et Ron Paul, trois fois candidat à la présidentielle qu'elle a complimenté pour sa position sur l'étalon-or[83][84].

En 2016, le site Politico la classe deuxième dans sa liste des quarante députés européens qui comptent, dépassée seulement par le président du parlement, Martin Schulz[85].

Dans le Financial Times, le chroniqueur Gideon Rachman cherche à évaluer l'impact mondial d'une présidence de Marine Le Pen. Diplomatiquement, quatre des cinq sièges du conseil de sécurité de l'ONU seraient occupés par des dirigeants nationalistes, contribuant à banaliser leurs discours puisqu'il serait la règle. A ses yeux, l'ordre légal international pourrait ainsi s'effondrer. La victoire de Donald Trump a sans doute permit de lever un interdit. Pour l'Union européenne, elle pourrait provoquer sa disparition pure et simple en cas de victoire au référendum qu'elle promet. Parmi les grandes puissances occidentales, l'Allemagne se retrouverait seule à défendre des valeurs libérales[86].

Adam Nossiter, journaliste au New York Times, considère qu'« il ne faut pas exagérer la ressemblance entre Donald Trump et Marine Le Pen : cette dernière me semble infiniment plus sophistiquée que notre nouveau président. Son langage est plus soigné, son discours plus complexe, ses mensonges moins flagrants. Marine Le Pen dit qu’un islam "laïcisé" est compatible avec la République ; Trump ne pourrait jamais en faire autant »[87].

Démêlés judiciaires Modifier

Procès sur ses propos sur les prières de rue Modifier

Elle déclare au sujet des prières de rue musulmanes dans une réunion publique à Lyon en décembre 2010 : "Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça c'est une occupation du territoire. C'est une occupation de pans du territoire, des quartiers dans lesquels la loi religieuse s'applique, c'est une occupation. Certes, il n'y a pas de blindés, pas de soldats, mais c'est une occupation tout de même et elle pèse sur les habitants".

Une enquête judiciaire est ouverte pour "incitation à la haine raciale" mais elle est classée sans suite en septembre 2011. Les associations antiracistes avaient dénoncé ses propos et deux ont porté plainte. L'une d'elle saisit le doyen du parquet lyonnais et conduit ainsi à l'ouverture d'une information judiciaire. Grâce à la levée de son immunité parlementaire par le Parlement européen le 2 juillet 2013, Marine Le Pen est mise en examen par la justice qui décide de la renvoyer devant le tribunal correctionnel de Lyon le 20 octobre 2015. Ce jour-là, elle est auditionnée puis la décision est mise en délibéré au 15 décembre, deux jours après les élections régionales lors desquelles elle est candidate en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Le 25, elle est relaxée par le tribunal[88][89][90].

Procès des tracts de Hénin-Beaumont Modifier

Pendant l'élection législative de 2012 à Hénin-Beaumont, les équipes de campagne du FN reproduisent une déclaration de Jean-Luc Mélenchon - "Il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb" - suivi de la mention "Votons Mélenchon" écrite dans un arabe approximatif. Jean-Luc Mélenchon annonce, le 4 juin 2012, qu'il poursuit son adversaire pour "manoeuvre frauduleuse".

Lors du procès qui les oppose, l'avocate du candidat du Front de Gauche, Raquel Garrido, elle-même membre du mouvement, traite Marine Le Pen de "délinquante", poussant la présidente du FN à porter plainte pour "diffamation" mais perd le 30 mai 2016. Le jugement est confirmé par la cour d'appel de Paris le 15 février 2017[91][92].

Diffusion de la propagande de l'EI Modifier

Au cours des élections régionales de 2015, plusieurs personnes, notamment journalistes et politiques, établissent un lien entre le FN et l'État islamique, prétextant un repli identitaire par ce vote qui serait bénéfique à l'EI accusé de vouloir diviser les sociétés occidentales. Le 16 décembre, c'est le journaliste Jean-Jacques Bourdin qui l'affirme dans son émission, provoquant l'ire de Marine Le Pen qui publie trois clichés de la propagande de l'EI montrant leurs atrocités (bûcher, décapitation, torture, etc) et interroge sur la pertinence d'un lien qu'elle juge insultant. Le gouvernement condamne cette diffusion et ouvre une enquête le jour même pour "diffusion d'images violentes" au tribunal de Nanterre. Elle retire l'une des images sur laquelle l'otage américain James Foley est reconnu après les protestations de la famille[93][94].

Le 2 mars, le Parlement européen vote la levée de son immunité parlementaire à la demande de la justice française[95].

Enquête sur son patrimoine Modifier

Le 21 décembre 2015, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) saisit les déclarations de patrimoine de Marine Le Pen et de son père. Elle est accusée d'avoir sous-estimé sa déclaration de plusieurs milliers d'euros. Le 7 janvier suivant, le parquet national financier ouvre une enquête préliminaire après qu'une requête de Marine Le Pen au Conseil d'État ait été rejetée[96].

Autres procès Modifier

  • Marine Le Pen a porté plainte contre l'humoriste Nicolas Bedos qui l'avait traité de "salope fascisante" dans l'édition de Marianne du 14 janvier 2012, mais perd successivement en première instance le 29 mai 2014, en appel le 18 mars 2015 et en cassation le 23 septembre 2016[97].
  • Suite à l'émission du 5 novembre 2011, pendant laquelle Laurent Ruquier montre des dessins d'arbres généalogiques des candidats présidentiels dont celui de Marine Le Pen en forme de croix gammée, la présidente du Front national fait condamner à 3 000 euros d'amende l'animateur et le PDG de France Télévision pour "injure" le 22 mai 2014, mais tous deux font appels et sont relaxés. Marine Le Pen forme un pourvoi en cassation, finalement rejeté, étant ainsi définitivement déboutée[98].
  • Après avoir été déboutée en première instance et en appel, Marine Le Pen forme un pourvoi en cassation qui fait condamner Laurent Ruquier le 23 septembre 2016. Dans son émission du 7 janvier 2012, l'animateur de France 2 avait montré à l'écran des caricatures des candidats présidentiels du journal Charlie-Hebdo, celui de Marine Le Pen représentant un étron fumant avec la mention "La candidate qui vous ressemble"[99].
  • Le 12 juin 2014, elle fait condamner à 600 euros d'amende avec sursis et à 1 000 euros de dommages et intérêts le président de SOS Racisme Dominique Sopo qui avait invoqué sa présence à un "bal antisémite [...], immonde" à Vienne, mais la cour d'appel de Paris le relaxe le 14 janvier 2016 en invoquant son droit d'expression sur un sujet relatif à son association[100].
  • Le 15 mars 2016, elle est déboutée en appel comme elle le fut en première instance de son action en "diffamation" contre Le Canard enchaîné qui évoquait dans un article de juillet 2011 une soirée du 20 février 2003 où Marine Le Pen, ayant ouvert la porte aux policiers appelés, aurait insulté les agents et leur aurait regretté qu'il soit "plus facile de s'en prendre à de bons Français qu'aux bougnoules". Les faits ont été démentis par l'intéressée mais la justice a retenu la bonne foi du journal satirique[101].
  • Le 15 mars 2016, la Cour de cassation annule la condamnation de 1 500 euros que devait verser Marine Le Pen pour "procédure abusive" à l'AFP et à Georges Tron qui, ministre de la Fonction publique, avait commenté à l'agence de presse les plaintes de deux employées municipales de Draveil (Essonne) pour viols de la façon suivante en mai 2011 : "J'observe que cela vient de Me Gilbert Collard, qui est un proche de Marine Le Pen, avec laquelle je suis en conflit depuis des mois". La première instance et l'appel avaient en effet d'abord débouté la plainte en diffamation de Marine Le Pen et l'avait condamné pour "procédure abusive"[102].
  • Le 28 juin 2016, elle fait condamner L'Obs qui avait sous-entendu qu'elle avait bénéficié d'argent détourné pour une affaire concernant son parti dans un article intitulé "Le magot caché de Marine Le Pen" : 500 euros d'amende avec sursis, 2 000 euros de dommages et intérêts à Marine Le Pen, 2 000 euros pour les frais de justice.
  • Dans une interview au Figaro en 2013, l'humoriste Guy Bedos avait affirmé que "Madame Le Pen [...] fait la campagne d'Hitler. Elle a simplement remplacé les juifs par les Arabes et les nègres. Elle dit à tous ces gens qui vont mal, car nous sommes dans la même crise que dans les années hitlériennes : 'Si vous êtes au chômage, si vous souffrez, c'est parce qu'il y a trop d'Arabes, trop de Noirs.'". La plainte pour "injure" de Marine Le Pen contre l'humoriste et le directeur de la publication du Figaro est déboutée par le tribunal correctionnel de Paris le 14 octobre 2016[103].
  • En avril 2014, le tribunal de grande instance relaxe Jean-Luc Mélenchon, poursuivit pour "injure" par Marine Le Pen après qu'il ait déclaré le 5 mars 2011 sur I-télé « Pourquoi voulez-vous que le peuple français soit le seul peuple qui ait envie d’avoir un fasciste à sa tête ? » en réaction à un sondage la donnant en tête de l'élection présidentielle de 2012. Marine Le Pen est ensuite déboutée en cour d'appel puis définitivement en cour de cassation le 1er mars 2017. Cette dernière estime en effet ces propos « exprimant l’opinion de leur auteur dans le contexte d’un débat politique, au sujet des idées prêtées au responsable d’un parti politique, ne dépassent pas les limites admissibles de la liberté d’expression »[104].


Carrière politique Modifier

Mandats locaux Modifier

Mandats parlementaires Modifier

Fonctions politiquesModifier

Performances électorales Modifier

Une case blanche signifie l'inexistence d'un second tour (scrutin proportionnel ou victoire dès le premier tour) et une case remplie d'un tiret désigne l'absence de présence du candidat à un second tour existant.

Élection Circonscription Parti(s) 1er tour 2e tour Résultat
Élections législatives de 1993 17e arr. de Paris FN 11,10 % - Battue
Élections régionales de 1998 Nord-Pas-de-Calais FN 15,30 % - Battue
Élections législatives de 2002 Nord-Pas-de-Calais (13e) FN 24,24 % 32,30 % Battue
Élections européennes de 2004 Île-de-France FN 08,58 % Élue
Élections législatives de 2007 Nord-Pas-de-Calais (14e) FN 24,50 % 41,65 % Battue
Élections européennes de 2009 Nord-Ouest FN 10,18 % Élue
Élections régionales de 2009 Nord-Pas-de-Calais FN 18,31 % 22,20 % Battue
Élection présidentielle de 2012 France FN 17,90 % - Battue
Élections législatives de 2012 Nord-Pas-de-Calais (11e) FN 42,36 % 49,89 % Battue
Élections européennes de 2014 Nord-Ouest FN 33,61 % Élue
Élections régionales de 2015 Nord-Pas-de-Calais-Picardie FN 40,60 % 42,20 % Battue
Élection présidentielle de 2017 France FN 21,20% 33,90% Battue
Élections législatives de 2017 Nord-Pas-de-Calais (11e) FN 58,6 % Élue

Citations Modifier

... de Marine Le Pen Modifier

"On naît la fille de Le Pen, on meurt la fille de Le Pen. C'est l'homme de ma vie. Il a construit la femme que je suis."

- Entretien sur TF1, en avril 2004[105].

"La vérité est que les seuls qui devraient encore être autorisés à parler de République française, c'est nous, car nous sommes les seuls à en être les garants. C'est nous qui défendons en toute circonstance sont unité, son indivisibilité, son caractère social, laïque et démocratique. C'est nous qui nous battons pour notre drapeau bleu-blanc-rouge. C'est nous qui défendons sa langue, le français. C'est nous, mes chers amis, nous seuls avons au cœur son si beau principe : le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. C'est nous et nous seuls !"

- Marine Le Pen au congrès du FN du 30 novembre 2015[106].

"Le Système, c’est un groupe de personnes qui défendent leurs propres intérêts, sans le peuple ou contre lui. C’est M. Bergé qui défend Macron en possédant le Monde et L’Obs, c’est M. Drahi qui défend Macron, ce sont les technocrates de l’UE qui imposent au peuple leurs volontés alors qu’ils ne sont pas élus. Ce sont les dirigeants français qui imposent une politique que les Français rejettent. Une caste déconnectée, qui fonctionne pour elle-même"

- Marine Le Pen au Monde en février 2017[107].

... sur Marine Le Pen Modifier

"Marine Le Pen, 48 ans, est un phénomène. Physiquement, elle se situe quelque part entre Hildegard Knef et une judoka en préretraite, autrement dit entre une icône gay et une spécialiste des sports de combat. Peut-être y a t'il aussi chez elle un soupçon de Margaret Thatcher. Elle a la voix rauque, beaucoup de présence et l'esprit vif. Elle a le sens de la formule et surpasse en éloquence tous les hommes qui l'affrontent. Elle doit dissimuler sa froideur derrière un sourire qui ne lui vient pas tout à fait naturellement."

- Portrait de Marine Le Pen dans un article consacré au Front national par Die Welt le 18 janvier 2017[108].

"Marine Le Pen parle comme un tract du PC des années 70."

- François Hollande, invité du Supplément de Canal Plus, le 19 avril 2015[109].

Articles Modifier

Références Modifier

  1. Marine Le Pen, l'enfance de la "fille du diable"
  2. Marine le Pen, l'enseignement, les profs, les manuels
  3. Marine Le Pen, l'enfance de la "fille du diable"
  4. Un jour, un destin - Jean-Marie Le Pen 1/5
  5. Marine Le Pen, l'enfance de la "fille du diable"
  6. Quand Marine (Le Pen) tacle Jany (Le Pen); sécession européenne; le Gud en mode « happy birthday »
  7. Qui est vraiment Marine Le Pen ?
  8. Quand Marine Le Pen exerçait en tant qu'avocate - L'Express
  9. Quand Marine Le Pen exerçait en tant qu'avocate - L'Express
  10. Marine Le Pen, avocate des immigrés
  11. Marine Le Pen, l'enfance de la "fille du diable"
  12. Le premier amour de Marine Le Pen, Lorrain de Saint Affrique, balance sur sa jeunesse délu­rée et son manque de culture
  13. "J'AI EU 3 ENFANTS EN 1 AN" : L'ÉTONNANTE CONFIDENCE DE MARINE LE PEN
  14. Les trois enfants de Marine Le Pen
  15. MARINE LE PEN SE LÂCHE SUR SON PÈRE
  16. FRONT NATIONAL - MARINE LE PEN TRÈS EN COLÈRE CONTRE JEAN-MARIE LE PEN : "IL A DÉCIDÉ DE ME FAIRE CHIER JUSQU'AU BOUT"
  17. La colère de Marine Le Pen en 2005
  18. Chez les Le Pen, la maison brûle
  19. Dans la famille Le Pen, L’Obs demande Jean-Marie
  20. Les 4 logements de Marine Le Pen
  21. RECIT. Quand Marine Le Pen menait sa toute première campagne à l'âge de 24 ans
  22. RECIT. Quand Marine Le Pen menait sa toute première campagne à l'âge de 24 ans
  23. Dieudonné et Soral lancent leur parti, "Réconciliation nationale"
  24. Quand l'extrême-droite la plus dure prend pour cible Marine Le Pen
  25. Pour Bruno Mégret, Marine Le Pen ne fait qu'appliquer la stratégie qui était la sienne dans les années 1990 (en moins bien)
  26. Sondage : Marine Le Pen personnalité politique de l'année, Alain Juppé 5e
  27. Présidentielle 2017: Marine Le Pen largement en tête au 1er tour
  28. Marine Le Pen officialise sa candidature aux régionales
  29. SONDAGE. Elections régionales : Marine Le Pen reste la grande favorite dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie
  30. Ces patrons du Nord qui supplient Aubry de combattre Le Pen
  31. Régionales : un collectif d'artistes appelle à «faire barrage au FN»
  32. Elections régionales 2015 : « Le Courrier picard » s’engage à son tour contre le FN
  33. La CGT alerte les fonctionnaires locaux des conséquences d'un vote FN aux régionales
  34. Londres rédige une note sur Le Pen
  35. Marine Le Pen ne sera pas la cheffe de l'opposition en Nord-Pas-de-Calais-Picardie
  36. En 2016, le FN cherchera des ralliements et pourquoi pas un nouveau nom
  37. Marine Le Pen aura marqué l'année devant Hollande et Macron
  38. Le FN boycotte l'élection de Xavier Bertrand
  39. La justice appelée à se pencher sur le patrimoine de Marine Le Pen et de Jean-Marie Le Pen
  40. Comment Marine Le Pen en est venue à diffuser des images d'atrocités revendiquées par l'Etat islamique
  41. Quand Marine Le Pen apparaît dans une nouvelle vidéo d’AQMI
  42. Marine Le Pen reprend la tête du FN
  43. Entretien de Marine Le Pen au journal de 20h de TF1 avec Gilles Bouleau le 1er septembre 2014
  44. Marine Le Pen légitime le recours à la torture dans certains cas puis se ravise
  45. Dieudonné: Marine Le Pen s’interroge sur les «limites» de la liberté d’expression
  46. Dieudonné: Marine Le Pen s’interroge sur les «limites» de la liberté d’expression
  47. Marine Le Pen veut geler "la construction de toute nouvelle mosquée" en France
  48. Un FN abolitionniste ?
  49. Marine Le Pen confie à l'ex-UMP Sébastien Chenu un collectif sur la culture
  50. Comment Marine Le Pen a évolué sur l'avortement
  51. Si elle était élue, Marine Le Pen ne nommerait pas sa nièce au gouvernement
  52. Le Pen promet 0,7% du PIB pour «la coopération avec l'Afrique»
  53. Marine Le Pen inquiète une majorité de Français
  54. Omar Sy reste la personnalité préférée des Français
  55. Comment Marine Le Pen pourrait l'emporter contre François Fillon
  56. Marine Le Pen est "une candidate comme les autres" pour 73% des sympathisants Les Républicains
  57. Au Liban, Marine Le Pen en quête de stature internationale
  58. Marine Le Pen : sa première télévision en Italie peine à convaincre le public
  59. Marine Le Pen préfère donner du travail aux Français plutôt qu’aux Espagnols
  60. Marine Le Pen, nouvelle coqueluche des médias russes
  61. L'interview de Marine Le Pen qui choque les Allemands
  62. Marine Le Pen sur la chaine américaine CNN 14-03-15
  63. ‘That is a lie’ – Marine Le Pen disputes reports of Father’s comments
  64. Marine Le Pen s'invite dans le "top 100 des influents" du Time
  65. Marine Le Pen, en une de «Time», appelle à faire disparaître l'UE
  66. Marine Le Pen racontée par les médias américains
  67. Attentats à paris. Marine Le Pen fait entendre sa voix dans la presse américaine
  68. The Power of Le Pen - BBC, Our World
  69. Manifestation contre Marine Le Pen à Oxford
  70. Marine Le Pen huée à Cambridge
  71. Marine Le Pen s'invite dans le "top 100 des influents" du Time
  72. Marine Le Pen: After Brexit, the People’s Spring Is Inevitable
  73. French leader Le Pen: France EU exit referendum possible
  74. Brexit makes far-right stronger, says Marine Le Pen - BBC Newsnight
  75. Présidentielle. Pourquoi la presse britannique parle-t-elle autant de Marine Le Pen ?
  76. Marine Le Pen est "une personnalité très fascinante", estime une journaliste du Time
  77. MARINE LE PEN SE LÂCHE SUR SON PÈRE
  78. Marine Le Pen dans le classement des penseurs mondiaux de « Foreign Policy »
  79. No Right Turns
  80. Comment un sondage a fait de Marine Le Pen la 20e femme la plus admirée du monde
  81. Autriche. Le FPÖ recrute Marine Le Pen pour fêter son “Printemps patriotique”
  82. Présidentielle 2017 : Marine Le Pen à Vienne pour se présidentialiser
  83. Marine Le Pen’s awkward day on Capitol Hill
  84. Marine Le Pen : la nouvelle dimension internationale de la présidente du Front national
  85. HERE’S WHO YOU NEED TO KNOW IN THE EUROPEAN PARLIAMENT
  86. Les implications mondiales d’une présidence Le Pen seront irrévocables
  87. Adam Nossiter : «Si ça avait été chez nous, Fillon aurait dû sortir de la campagne»
  88. Marine Le Pen renvoyée en correctionnelle pour ses propos sur les "prières de rue" et l'Occupation
  89. Propos sur les prières de rue: le procureur demande la relaxe de Marine Le Pen
  90. Prières de rue : Marine Le Pen relaxée
  91. [http://www.bfmtv.com/societe/marine-le-pen-perd-son-proces-en-diffamation-contre-raquel-garrido-979079.html BFMTV Société Justice Marine Le Pen perd son procès en diffamation contre Raquel Garrido]
  92. Faux tract: Le Pen perd en appel contre l'avocate de Mélenchon
  93. Comment Marine Le Pen en est venue à diffuser des images d'atrocités revendiquées par l'Etat islamique
  94. Sous pression, Marine Le Pen retire la photo de l'exécution de James Foley
  95. Le parlement européen lève l'immunité de Marine Le Pen
  96. Enquête sur le patrimoine de Marine Le Pen
  97. Étron, croix gammée… Le Pen remporte une bataille contre Ruquier
  98. Étron, croix gammée… Le Pen remporte une bataille contre Ruquier
  99. Étron, croix gammée… Le Pen remporte une bataille contre Ruquier
  100. SOS Racisme: le président relaxé en appel dans un procès contre Marine le Pen
  101. "Bougnoules" et insultes à des policiers: Marine Le Pen déboutée face au Canard Enchaîné
  102. La condamnation de Marine Le Pen pour procédure abusive contre Tron et l'AFP annulée
  103. MARINE LE PEN PERD SON PROCÈS CONTRE GUY BEDOS POUR INJURE
  104. Marine Le Pen définitivement déboutée contre Jean-Luc Mélenchon qui l’avait qualifiée de « fasciste »
  105. Marine Le Pen, l'enfance de la "fille du diable"
  106. Dans la tête de Jean-Marie Le Pen
  107. Le Pen et la vieille cible de l’extrême droite
  108. Vu d’Allemagne. Le Front national, affûté comme jamais
  109. Le Supplément du 19/04/15 - Emission Spéciale François Hollande

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard