FANDOM


Podemos
Podemos
Fondation

17 janvier 2014

Président

Pablo Iglesias Turrión

Personnages clés

Pablo Iglesias Turrión Juan Carlos Monedero

Positionnement

Gauche radicale

Idéologie

Antilibéralisme
Euroscepticisme
Progressisme

Adhérents

252 621 adhérents


Podemos (Nous pouvons) est un parti politique espagnol de gauche. Il a été fondé en 2014 par Pablo Iglesias, un écrivain et professeur invité des plateaux de télévisions.

Il arrive en quatrième position avec environ 8% des voix aux élections européennes de 2014, bien qu’il ait été créé seulement quatre mois plus tôt. Il permet ainsi de faire élire cinq députés sur les cinquante-quatre eurodéputés espagnols.

Podemos est actuellement le deuxième parti espagnol en terme de nombre d’adhérents.

Histoire Modifier

Podemos est issu du mouvement des indignés, organisation qui a protesté contre l'austérité en 2011. Son chef, Pablo Iglesias, est un ancien professeur de sciences politiques de 36 ans. Le n°2 du parti est Iñigo Errejon[1].

Dans une Espagne gangrenée par la corruption des partis traditionnels, où la crise a amené pauvreté et chômage (23% de la population), Podemos rencontre vite un franc succès à sa création, notamment aux élections européennes qui interviennent quatre mois plus tard[2].

Le 31 janvier 2015, Podemos organise une "marche du changement" à la Puerta del Sol, au centre de Madrid, porté par la victoire de son allié Syriza en Grèce le 25 janvier. Pour sa première grande manifestation, il rassemble entre 100 000 et 300 000 personnes au point d'irriter le Premier ministre Mariano Rajoy. Les sondages le placent devant les socialistes du PSOE et parfois devant le Parti populaire, avec des scores aux environs de 25%, ce qui lui permet d'aborder avec confiance les élections régionales anticipées en Adalousie et les législatives de 2015, avec l'espoir d'emporter ces dernières[3][4].

Les élections municipales de mai 2015 confirment le succès puisqu'ils parviennent à s'imposer à Madrid et à Barcelone, mais aussi dans d'autres villes comme Santiago, La Corogne ou Saragosse. Ces victoires sont la preuve que l'ancien système bipartie entre le Parti populaire de droite et le PSOE de gauche est brisé par l'émergence rapide de ce parti qui s'est également distingué aux élections régionales. Son électorat est analysé comme jeune et urbain, disposant d'un niveau de culture élevé[5].

Le 25 juillet 2015, Pablo Iglesias est désigné tête de liste par 94% des 15% de votants pour les élections législatives de 2015.

Corpus idéologique Modifier

Les deux partis traditionnels (PP et PSOE) ainsi que la presse critiquent le flou du programme de Podemos. Le Premier ministre Mariano Rajoy se montre sarcastique à l'encontre d'un parti "qui promet la lune et même le soleil"[6]. Cependant, à mesure que le succès se poursuit, Podemos supprime un certain nombre d'éléments de son programme comme la retraite à 60 ans et un moratoire sur la dette, pour ne conserver que quelques mesures comme l'augmentation du salaire minimum ou bien soutien aux couches populaires[7].

Le parti dénonce "une minorité corrompue qui a commis le plus grand pillage de l'histoire récente de l'Espagne"[8]. Il s'inspire aussi du chavisme au Venezuela mais à dû prendre ses distances face à la polémique et à la situation de ce pays[9].

Relations internationales Modifier

Il est lié au Parti de gauche pour la France et à SYRIZA en Grèce.

Résultats aux élections Modifier

Financement du parti Modifier

Des membres de Podemos sont accusés d'irrégularités voire la fraude fiscale. Ils promettent de publier leurs feuilles d'impôt pour faire taire ces rumeurs[10].

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard