FANDOM


Royal.JPG
Ségolène Royal
Informations biographiques
Naissance

Marie-Ségolène Royal
22 septembre 1953
Ouakman, Afrique-Occidentale Française (Sénégal)

Décès

-

Nationalité

Française

Parti politique

Parti socialiste

Conjoint(e)

François Hollande (1978–2007)

Enfants

Thomas
Élise
Clémence
Julien
Flora

Diplôme

Université Nancy-II
IEP de Paris
ENA

Profession

Juge administrative

Religion

Catholicisme

Résidence

Mougins, Côte d'Azur
Boulogne-Billancourt, La Sapinière


Ségolène Royal (22 septembre 1953 - ...) est une femme politique française.

Au cours de sa carrière, elle occupe les mandats de député de la 2ème circonscription des Deux-Sèvres (1988-1992, 1993-1997, 2002-2007) et présidente du conseil régional du Poitou-Charentes (2004-2014). Elle est ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy sous François Mitterrand (1992-1993) puis ministre déléguée dans le gouvernement de Lionel Jospin sous Jacques Chirac, d’abord à l’Enseignement scolaire (1997-2000) puis à la Famille, à l’Enfance et aux Personnes handicapées (2000-2002).

Figure importante du Parti socialiste, elle est la candidate du parti à l’élection présidentielle de 2007 et devient la première femme de l’Histoire de France à accéder au second tour, mais elle est battue par son rival Nicolas Sarkozy en recueillant 46,94% des suffrages. Par la suite, elle est battue par Martine Aubry pour la tête du PS lors du congrès de Reims, battue aux primaires socialistes pour la nomination comme candidate à la présidentielle de 2012, puis battue aux législatives de 2012 par Olivier Falorni.

Après un passage au gouvernement de Manuel Valls sous François Hollande comme ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de l’Energie (2014-2017), elle postule discrètement pour la présidence du programme des Nations Unies pour le Développement[1].

Elle s'inscrit dans une forme de politique de la troisième voie, et soutient notamment la décentralisation et la démocratie participative. Elle fait aussi preuve d'une plus grande insistance que d'autres dans son parti sur le respect de la loi et de l'ordre.

Un audit rendu public en 2016 révèle une gestion particulièrement mauvaise de la région Poitou-Charente par Ségolène Royal et son successeur. Elle a contracté des emprunts à 200 millions d'euros dont 50 millions d'emprunt à risque et 56 millions d'euros d'emprunt à très haut risque, la direction de la Formation de l'Apprentissage et de l'Enseignement supérieur aurait des retards de paiement de 42,9 millions d'euros en 2015, 303 millions de crédits non-intégrés aux finances globales, pour une capacité de désendettement évaluée à plus de quatorze ans en 2013 alors qu'il n'était que de trois ans en 2015[2].

Références Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard